TwitterFacebook

SORTIE DE CRISE : Le Conseil du Fampihavanana met la main à la pâte

Les émissaires dépêchés par les Nations unies (ONU), l’Union africaine (UA) et la Communauté des États d’Afrique australe (SADC) sont à pied d’œuvre pour amener les acteurs politiques, notamment, le camp Hery Rajaonarimampianina, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, à trouver une solution à la crise. De son côté, le Conseil du Fampihavanana Malagasy (CFM) s’active également.

Le CFM a déjà réuni les représentants de ces trois Présidents, plus celui de l’ancien chef d’État Didier Ratsiraka, vendredi à la nonciature à Ivandry. Une deuxième réunion s’est tenue hier dont l’objectif était, selon les explications d’Alphonse Maka, président du CFM, de préparer une rencontre au sommet entre l’actuel Président de la République et ses trois prédécesseurs.

Démarche malgacho-malgache

«Il y a eu une décision sur deux grand thèmes. La première est l’élection, surtout l’élection présidentielle. Il sera question de mettre en œuvre une élection transparente, inclusive et acceptée de tous. Ce sera aux chefs d’État de confectionner le contour des préparatifs électoraux. Deuxièmement, il sera question de la mise en place d’un comité de suivie de la concrétisation de l’accord politique», a expliqué Alphonse Maka.

Tout comme la médiation internationale, celle conduite par le CFM devra également accoucher d’un accord politique. Selon le président de la Commission de réconciliation, cet accord devra conduire à l’apaisement dans le pays. Un comité technique sera, par ailleurs, mis en place pour préparer cette rencontre au sommet. «Il s’agit d’une démarche malgacho-malgache», selon toujours Alphonse Maka. Celui-ci a indiqué, cependant, que la mise en place de cette rencontre ne prendra pas de temps.

KALOINA RAZAFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis

*