TwitterFacebook

Conjonctures : Les cadres expatriés hésitent à rejoindre Madagascar

La rotation de personnel d’encadrement est une pratique courante au sein des filiales de compagnies internationales implantées à Madagascar. Cela arrive principalement pendant la rentrée scolaire ou vers la fin de l’année. Or, en cette période électorale, ces entreprises peinent à trouver des cadres expatriés pour certains postes clés. Un responsable des ressources humaines auprès d’un groupe multinational a confirmé que les contextes pré-électoral et post-électoral ne sont guère rassurants pour les cadres qui viennent de l’étranger.

Il a confié que l’entreprise pour laquelle il travaille a dû repousser le recrutement d’un de ses directeurs parce qu’aucun candidat venant de la maison-mère ou d’une autre filiale de la compagnie ne s’était manifesté. Il a expliqué que l’ancien détenteur du poste (désormais vacant) était appelé à une autre responsabilité au siège de la société en France. Il a donc fallu lui trouver un remplaçant pour Antananarivo. «En période normale, la rotation des cadres expatriés s’opère de façon automatique, mais avec les échéances électorales qui approchent, les sociétés sont contraintes de recourir à une réorganisation interne ou laisser le poste vacant jusqu’à ce que la situation s’améliorera», a-t-il ajouté.

Cette situation peut générer un léger déséquilibre au sein des structures concernées, mais elle peut profiter à d’autres compétences dans certaines entreprises. Cela n’arrive pas souvent, selon le responsable ressources humaines, mais il a confié qu’il y a des multinationales qui acceptent de confier des postes clés à des techniciens malagasy. Elles reconnaissent que les cadres nationaux ont les capacités requises pour siéger dans les instances dirigeantes des grands groupes. «Certes, la proportion des hauts cadres nationaux dans les grosses boîtes étrangères implantées dans le pays reste encore faible, mais c’est dans des contextes de ce genre que les comités de direction découvrent les talents de leurs collaborateurs à Madagascar», a-t-il conclu.

Didier Rambelo

4 commentaires

  1. Tsix Repondre

    Vokatry ny ditra sy ny korontana nataon’ireto Mapar si Tim tamin’ireny teny amin’ny kianja 13may ireny dia lasa misy tahotra ao amin’ireo izay mipetraka any hivelany sao mantsy ho lany andro izy ireo mankaty. Ny zavatra tsy tsapan’ireto mpanakorontana dia mitohy ela be ny vokatry ny nataony ka tsy ho mora ny hanarina izany.

    1. jo Repondre

      marina mihitsy izany izany, ireo no tena tompon’antoka t@olana sy ny zavatra ratsy rehetra nisy teto @ny firenena , ary tsy mendrika ny hiverina eto tsuny ireo satria mampahory ny malgasy

  2. Tonton Ja Repondre

    Mbola mandinika tsara ny toe-draharaha izy ireo sao sanatria ireo efa nanimba ny firenena ihany no sanatria hotafaverina eo, dia ho simba oa ny hoaviny.

  3. mahandry Repondre

    vokatry ny korontana nisy sy ny toe-javatra niova noho ny nataon’ny rajoelina dia izao ny zavatra misy sy ny vokany, mila fihezahana mba ho tonga @zavatra tsara sy handroso @izay ny firenena, ary ziany indrindra no tena ilana ny fifidianana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis