TwitterFacebook

VOLLEY-BALL – CHAMPIONNAT D’ANALAMANGA : Retrouvailles explosives entre COSFA et JSA « B »

Les militaires du Cosfa et la JSA «B» se retrouveront en demi-finale explosive du championnat d’Analamanga première division masculine. Les deux en découdront au gymnase Mahamasina, ce soir à 19 heures.

La fièvre se maintient en championnat d’Analamanga de volley-ball. Les demi-finales de toutes les catégories qui se joueront ce week-end au gymnase couvert Mahamasina, sentent encore la poudre. Sur les 20 matches programmés allant des catégories benjamines, minimes, cadettes, juniors et seniors pour la deuxième division et première division, le duel qui opposera le Club omnisport des forces armées (Cosfa) à l’équipe de la Jeunesse sportive d’Ambatonilita B (JSA) dans la première division masculine, sera le pôle d’attraction des deux journées.

De retour sur la scène nationale, l’ancienne redoutable JSA, formée par d’Assise, Benjamin, Ravelo, Michel Be, Tsokl ou bien Nirina, Pasy Be, Zama, Jean Louis, Marc Be, Raly entre autres, a partagé les titres nationaux avec les militaires du Cosfa en remportant tour à tour les titres nationaux entre les années 1978 et 1987.

Redorer son blason

Cette fois, pour sa réapparition, l’équipe de JSA, composée de nouveaux joueurs de Vakinankaratra, tentera de redorer son blason. En face, les militaires qui se distinguent par leur solidarité, n’ont rien à rougir. Les retrouvailles entre ces deux protagonistes risquent de faire des étincelles.

L’autre demi-finale verra l’explication entre frères ennemis, la Gendarmerie nationale de volley-ball (GNVB) et JSA «A», demain à 17h30. Cette dernière, responsable directe de l’élimination de VBCD, championne d’Analamanga en titre (3-1) en quarts de finale, ne compte pas s’arrête à mi-chemin. De leur côté, les Gendarmes du GNVB, jusqu’ici invincibles, sont prêts à conserver leur bien.

Chez les dames, le duel entre l’ASI Itaosy et le VBCD, tenante du titre, sera aussi à suivre de près. La rencontre s’annonce équilibrée dans la mesure où les deux équipes ont chacune remporté une victoire lors de leurs dernières confrontations. Cette fois, elles devront se départager. Enfin, Bi’As et Akon’i Mandroseza volley-ball (AMVB) s’expliqueront dans l’autre demi-finale.

Soafara Pharlin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis

*