TwitterFacebook

RUGBY : Le Centre de formation fonctionnel en juillet

Le rugby malgache aura son centre de formation de haut niveau, à Andohatapenaka, à la fin du mois de juin. La réception technique aura lieu vendredi

Les rugbymen peuvent exulter. Après une longue attente, ils auront bientôt leur centre de formation, à Andohatapenaka. Les travaux de construction qui ont duré quatre mois sont terminés. «Tout est déjà fin prêt. Il ne reste plus que la mise en place des mobiliers qui ne demande plus une semaine. La réception technique des travaux est prévue pour ce vendredi. Autrement dit, le Centre doit être fonctionnel au début du mois de juillet», a déclaré Marcel Rakotomalala, président du Malagasy Rugby (MR), hier. Le coût des travaux sont estimés à 70 millions d’Ariary.

D’après le président, ce nouveau joyau composé de huit compartiments pour une salle de formation, une salle de musculation, des dortoirs, des vestiaires, un réfectoire et le siège de l’instance nationale de l’ovale est l’un des grands centres de l’Afrique comme on rencontre en Afrique du Sud. Une aubaine pour l’ovalie malgache. «Ce n’est pas tout, car outre l’extension de la salle de musculation, une piscine sera aussi installée à Andohatapenaka», rajoute Marcel Rakotomalala. Ceci, dans le but d’améliorer la performance technique de l’ovalie malgache. Des experts de la Fédération internationale viendront régulièrement au pays pour apporter leur soutien technique aux techniciens et formateurs locaux.

Des joueurs expatriés à Andohatapenaka

Ainsi, les présélectionnés des Makis seniors en vue de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), prévus se dérouler le mois d’août au Botswana, sont les premiers à entrer dans le Centre. Cela en présence des six expatriés. Il s’agit en tête de fil le pilier gauche Yorhann Ramonjiarivony (1,73 m, 123 kg) qui évolue en Pro au Stade Aurillacois, la troisième ligne Mamy Ratovoarisoa (1,83m, 98 kg) évoluant en semi-Pro au Rugby Olympique Lunellois. Les autres sont des amateurs, à l’image d’Evrad Arthur, pilier droit (1,90 m, 125kg) du rugby Club Aubagnais, la deuxième ligne Corentin Delaune (2,00 m, 115kg) de Rugby Club Vannes, le demi de mêlée Elison Razafindrafahatra de CSM Gennevilliers Rugby (1,69 m, 90 kg) et le talonneur Maxim Coyandé de l’US Saint Sulpicienne (1,82 m, 98 kg). L’objectif est de se qualifier aux Jeux olympiques de Paris et au Mondial de France en 2023. Les Makis U18 filles et garçons qui sont en préparation pour les Jeux Africains de la Jeunesse (JAJ), en juillet en Algérie, seront également les premiers à se jouir de ce Centre.

Soafara Pharlin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis

*