TwitterFacebook

Football – CAN 2019  : Deux officiels rwandais arrêtés pour corruption

La fédération rwandaise de football dans la tourmente. Le Rwanda Investigation Bureau a annoncé jeudi avoir arrêté deux officiels de la fédération, rapporte l’Associated Press qui évoque par ailleurs l’ouverture d’une enquête. Le Secrétaire général Uwayezu Francois Regis et le responsable des compétitions Eric Ruhamiriza sont accusés d’avoir tenté de soudoyer Jackson Pavaza, l’arbitre namibien de la rencontre entre le Rwanda et la Côte d’Ivoire (1-2) comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019.

Mardi 11 septembre, en effet, Jackson Pavaza déclarait dans les colonnes d’une revue namibienne avoir approché la CAF pour dénoncer une tentative de corruption. Il accusait notamment les dirigeants de la fédération rwandaise de lui avoir remis 1 000 dollars afin qu’il manipule les résultats du match d’éliminatoires de la CAN en faveur du Rwanda.

Du côté de la fédération, on a une autre explication à l’incident plutôt qualifié “de malentendu”. Les deux responsables pensaient plutôt rembourser 237 dollars de frais de transport à chacun des quatre arbitres – soit 948 dollars – alors que l’arbitre namibien n’avait demandé que 237 dollars pour lui et ses trois assistants, a indiqué l’institution dans un communiqué relayé jeudi. “Ce qu’il s’est réellement passé, c’est qu’il y a eu une incompréhension concernant la somme exacte réclamée par Pavaza. Elle ne devrait pas être considérée comme une forme de corruption, comme l’a supposé l’arbitre namibien Pavaza”, a souligné le texte.

La Fédération rwandaise de football n’a toujours pas confirmé l’arrestation de ses cadres, mais une chose est sûre, cette affaire tombe mal pour la Confédération africaine de football qui a dû faire un grand nettoyage dans le rang de ses arbitres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis

*