TwitterFacebook

BASKET-BALL – SOMAROHO 2018 : MB2ALL renverse les Mahorais, GNBC tombe de haut

Fortunes diverses pour les équipes malgaches, hier à Nosy-Be, durant la deuxième journée du tournoi international de basket-ball. Saint-Denis de la Réunion renverse GNBC de Vakinankaratra tandis que BCM Mayotte a été victime du réveil brutal de MB2ALL d’Analamanga

Après leur courte défaite devant l’Association sportive de la commune urbaine de Boeny (71- 73), les basketteurs de MB2ALL d’Analamanga se sont bien ressaisis, en s’offrant leur première victoire à la deuxième journée des phases éliminatoires du tournoi international de basketball. Un tournoi qui est organisé par l’Association «Valim-babena» avec le Festival Sômaroho, à Nosy-Be, sous le haut patronage du Président de la République Hery Rajaonarimampianina. Hier, la formation du Basket-ball club de Mayotte (BCM), battue sur le score de 63 à 87, a été victime de ce réveil brutal des joueurs d’Analamanga.
Par le même coup, les Mahorais encaissent leur première défaite en dépit de leur belle victoire d’entrée face à la formation de Cosmos Secren Diana (93 – 73).

Même mésaventure

C’est la même mésaventure du côté de la Gendarmerie nationale de basket-ball (GNBC) qui domine provisoirement le classement du championnat national, après la première phase disputée récemment à Mahajanga. Jugée favorite, l’équipe de Vakinankaratra, vainqueur de l’Association sportive de la commune urbaine de Toamasina (ASCUT) lors de la première journée, a été surprise par les Réunionnais du Saint-Denis qui se sont imposés sur le score étriqué de 52 à 59. C’était au terme d’un match très serré et très technique. Les gendarmes qui ont perdu beaucoup de balles finissent par céder.

Dans les autres rencontres, les Majungais de l’ASCB sont en roue libre. Hier, ils ont récidivé en enregistrant un deuxième succès, face aux militaires du Club omnisport des forces armées (Cosfa) d’Analamanga. La victoire est nette de 78 à 58. Avec ce renversement de situation, les prochaines journées s’annoncent de plus en plus prometteuses.

Soafara Pharlin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis

*