TwitterFacebook

Assainissement : Qui veut saboter la gestion des ordures dans la capitale ?

Quelques jours après l’annonce de l’acquisition de 16 camions pour l’enlèvement des ordures de la capitale, la situation reste inchangée. Antananarivo baigne toujours dans un océan d’ordures, les déchets jonchent les rues et redonnent une image chaotique. Tous les yeux sont rivés vers le Service autonome de maintenance de la ville d’Antananarivo (SAMVA). Mais celui-ci se plaint toujours du manque de moyens pour la collecte des ordures. Selon le directeur général du SAMVA, le colonel Marie William Rakotoarivony, ces nouveaux véhicules ne sont pas encore parvenus à son service. Et encore, la mobilisation de ces engins attendra la mise en œuvre d’un projet. Interrogé à ce sujet, il a indiqué qu’il n’est pas encore en mesure de définir la nature de ce projet en gestation.

En attendant, le SAMVA se débrouille avec les moyens du bord. Selon toujours le colonel Marie William Rakotoarivony, une quinzaine de camions seulement sillonnent les 288 bacs à ordures de la capitale, alors qu’il faut environ 47 camions. À cause de l’insuffisance des moyens, ces camions n’arrivent pas à assurer le ramassage régulier des ordures. Résultat, des bacs à ordures remplis à ras-bord et qui ne sont pas vidés à temps. S’ajoute à cela, la peste qui sévit déjà dans une douzaine de districts y compris ceux d’Analamanga. L’on se demande alors à qui profite cette situation dans la capitale ?

Hanitra Rakotobe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis

*