TwitterFacebook

Assainissement : La gestion des ordures à améliorer

Depuis quelques temps, les ordures jonchent les rues et s’entassent dans tous les recoins de la ville. La rupture de contrat avec les camions prestataires en est la principale cause, mais un appel d’offres sera lancé ce jour pour y remédier. C’est ce qu’a affirmé hier le ministre de l’Eau, de l’assainissement et de l’hygiène (MEAH), Lanto Rasoloelison durant l’inauguration d’un bloc sanitaire à Amboasarikely. Dorénavant, la gestion des ordures dans la capitale fera aussi l’objet d’une transparence pour des questions économiques. La dette du Service autonome de maintenance de la ville d’Antananarivo (Samva) est évaluée à 9 milliards d’ariary à cause de cette gérance dans la collecte des ordures, selon toujours ce ministre.
«Nous allons utiliser des équipements modernes pour la surveillance des camions prestataires et pour le pesage des ordures. Il faut qu’un camion soit bien chargé pour alléger les dettes, leur prestation est de 8.000 ariary par tonne» a souligné Lanto Rasoloelison.
En attendant l’arrivée des camions, le Samvaqui ne dispose que de deux véhicules, se débrouille avec les moyens du bord. Des améliorations ont été déjà constatées dans plusieurs quartiers de la ville, notamment à Ambohimanarina, Ambatolampy Ambohibao ou encore à Tsarahonenana. Lanto Rasoloelison a également souligné que le MEAH poursuit les efforts menés durant l’épidémie de peste pulmonaire urbaine dans l’assainissement de la capitale. Les actions de sensibilisation à l’hygiène reste par contre un combat de longue haleine.

Un nouveau bloc sanitaire pour Amboasarikely
Le fokontany d’Amboasarikely Antsahavola est doté d’un bloc sanitaire. Le coût de cette nouvelle infrastructure à deux étages est évalué à 137 millions d’ariary qui comporte, entre autres, trois douches, quatre WC et un guichet au rez-de-chaussée et le lavoir à l’étage. Les travaux de construction ont duré deux mois. Les lavandières ont été récompensées durant cette inauguration en obtenant des cuvettes, des sceaux, des savons, des pinces à linges ou encore des gobelets.

H.R

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis

*