TwitterFacebook

Taux d’abstention au premier tour : Le KMF/CNOE incite les citoyens à aller voter au second tour

Le Comité nationale pour l’observation des élections (KMF/CNOE) a réagi après la proclamation du résultat provisoire du premier tour de l’élection présidentielle. Cette commission craint qu’un taux d’abstention avoisinant les 50% lors de l’élection du 7 novembre pourrait remettre en cause la légitimité du Président élu si cette tendance se poursuit au second tour. Une situation qui pourrait avoir des impacts sur la gouvernance du futur homme fort du pays selon le Responsable des Sections de la Formation et de la Documentation du KMF/CNOE, Patricia Raharisoamalala hier. « Nous ne pouvons qu’appeler les citoyens à prendre leur responsabilités dans les affaires nationales car l’avenir du pays dépend en grande partie de leur choix. C’est la légitimité du futur Président qui sera remise en question dans une élection à forte taux d’abstention. Par conséquent, celui qui sera emmené à diriger le pays qui risque de perdre son temps à soigner sa légitimité, c’est pourquoi je fais appel à tous les citoyens d’accomplir leur devoir d’électeur », a indiqué Patricia Rasoanoromalala.

Ce responsable au sein du KMF/CNOE souligne également que le manque de sensibilisation et d’éducation électorale avaient des impacts négatifs lors du premier tour. Raison pour laquelle le nombre des votes blancs et nuls dépassait largement de celui obtenu par certains candidats. « Les votes nuls seraient dû au manque d’éducation électorale car des électeurs n’auraient pas compris la manière de cocher un bulletin unique pour que celui-ci soit valable. C’est également le cas des réformes apportés par les nouveaux textes électoraux qui exigent que les signatures des membres du bureau de vote soient apposées au dos du bulletin », a-t-elle souligné.

Néanmoins Patricia Raharisoamalala a souligné que le vote blanc ne doit pas toujours être pris dans le mauvais sens. Il est possible aussi qu’il soit dû à une décision de l’électeur. « Si les citoyens décident de faire un vote blanc c’est parce qu’ils n’auraient réellement compris le programme de développement des candidats. C’est déjà un vote responsable car au lieu de voter un candidat, ils décident tout simplement de faire un vote blanc », a-t-elle conclu.

Tsilaviny Randriamanga

2 commentaires

  1. sasa Repondre

    Fotoana hanehoana ny adidy izao ry vahoaka ka manetana atsika mba anao ny adidi-tsika amin’ny fifidianana,ny hafatra hampitaina dia hoe mahaiza mifidy izay olona mendrika hitondra ny firenena.

  2. Tony Repondre

    Adidin’ny olom-pirenena ny mifidy ka tokony hanatanteraka izay andraikitra tandrify azy ny tsirairay. Manana andraikitra amin’ny fampandrosoana ny firenena isika fa tsy ireo mpikarakara sy ireo kandida iany no manana andraikitra manoloana izany.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis