TwitterFacebook

Mauvaise gouvernance : La CUA dans le viseur du Bianco

Les enquêtes liées aux suspicions de corruption impliquant des responsables à la mairie d’Antananarivo sont actuellement entre les mains de l’Inspection générale de l’État. Le Bianco en attend les résultats, pour ensuite entrer en action

Mis à l’ombre par les actualités de ces dernières semaines, le dossier relatif aux suspicions de corruption au sein de l’administration de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) refait surface. Le directeur général du Bianco, Jean-Louis Andriamifidy a fait savoir, hier, à Antaninarenina, que les enquêtes concernant cette affaire sont actuellement entre les mains de l’Inspection générale de l’Etat (IGE).

«L’IGE et le Bianco vont prendre en main ce dossier impliquant des responsables au sein de la CUA. C’est l’IGE qui va tout d’abord mener l’enquête sur une affaire de détournement. Si elle est fondée, le Bianco va prendre le relais», a-t-il annoncé.

Jean-Louis Andriamifidy a toutefois indiqué qu’en même temps, l’IGE et le Bianco effectuent également des enquêtes sur la gestion des affaires publiques. «Il s’agit au moins de trois autres dossiers dont certains sont sur le point d’être bouclés, tandis que d’autres sont en cours», a-t-il poursuivi.

Ces suspicions d’actes de corruption ont été révélées au grand public pour la première fois en 2017 par la conseillère municipale, Lalatiana Ravololomanana.

RECETTES

À l’époque, celle-ci a dénoncé des zones d’ombre autour de l’attribution des marchés au sein de la municipalité, ou encore une suspicion de détournement des recettes venant de l’«opération permis de construire» initiée en 2016, ainsi que les recettes perçues sur l’exploitation des parkings par la société Easy Park.

À part ces enquêtes menées par le Bianco avec l’IGE, le résultat de l’enquête parlementaire menée par la Commission de l’aménagement et de la gestion foncière auprès de l’Assemblée nationale est aussi attendu. Cela, suite aux résultats d’investigation menée par le député d’Atsimondrano, Jaona Randriarimalala, autour des transferts immobiliers de la CUA au mois de février.

TSILAVINY RANDRIAMANGA

16 députés auditionnés par le Bianco
Le Bianco prend également au sérieux les suspicions d’acte de corruption au sein de l’Assemblée nationale. Depuis la plainte déposée par les députés de l’opposition, 16 membres de la Chambre basse ont été auditionnés par les enquêteurs du Bianco à Ambohibao, selon Jean-Louis Andriamifidy. À part cela, Ambohibao a aussi avancé que des convocations ont été envoyées à d’autres parlementaires qui n’ont malheureusement pas répondu au premier appel. Cet acte pourrait, d’après toujours ce responsable, conduire à une arrestation.

11 commentaires

  1. Harena Repondre

    Maro ireo ezaka izay nataon’ny bianco tamin’ity volana ity, anisan’izany ity eo anivon’ny CUA ity, ilaina tokoa ny fidiran’ny BIANCO eo aminy toerana sy sehatra rehetra mba hisian’ny fahamarinana hatrany.

  2. Tonton Ja Repondre

    Ny CUA izay manenjika ny fitondrana @ resaka kolikoly sy ny tsy fahamarinana @zao no tazana sy hametrahana fanaraha-maso manoloana ny tsy fahatomombanana misy ao anivon’ny fiadidiana ny tanànan’Antananarivo.

  3. komi Repondre

    Tena tsy diso ny BIANCO raha manadiady sy mamakafaka ny fitantanana eo anivon’ity CUA ity satria efa maro loatra ireo raharaha maizina vitan’ireo mpitantana amin’izao fotoana. Ho tratra ihany ny hafenin’ireto TIM ireto

  4. Tsix Repondre

    Après ces différents problèmes qui ce sont succédais au CUA c’est normale que la Bianco entre en jeu

  5. Solo-solo Repondre

    Izao dia mponina eto Antananarivo renivohitra. Trapako tena mijaly ny mponina satria maro loatra ireo zavatra tsy mangarahara ataon’ny mpitantana. Toa lasa mirona loatra any ami’ny resaka politika ilay izy.

  6. sasa Repondre

    nilaza ny CUA fa ny mptondra ankehitriny no manao kolikoly kanef

  7. sasa Repondre

    nilaza ny CUA fa ny mpitondra ankehitriny no manao kolikoly kanefa ny mpitatana ny CUA mihitsy no tana ahiahina manao kolikoly avo lenta

    1. Tonton Ja Repondre

      Ka ny mpanao ratsy ihany ngeh no mahana eh! manaratsy ny hafa izy mba hanafenany ny adalany.

  8. Rija Repondre

    Ny CUA izay tokony ho modely indray no ahiahiana aminy resaka kolikoly. Manala baraka izany ra mitombona.

  9. tsirah Repondre

    vu le cas du CUA qui ne fait que vendre des bien malagasy comme le cas du CEG Analamahitsy c’est normale que la BIANCO se pose des questions

  10. james Repondre

    Ceci est la preuve que l’administration de la CUA est la plus corrompue,Et devrait être puni parce qu’ils sont trouvés corrompus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis