TwitterFacebook

HÉLICOPTÈRES POUR LA PROPAGANDE : Ntsay Christian intensifie la pression sur l’ACM

L’ACM est actuellement sommé de délivrer dans les plus brefs délais les autorisations d’affrètement des huit hélicoptères des candidats en course à la Présidentielle. Ntsay Christian veille à ce que cet ordre soit exécuté.

La pression s’intensifie sur l’Aviation civile de Madagascar (ACM). Alors que cette administration se croyait être claire concernant les raisons qui ne lui permettent pas de délivrer les autorisations d’affrètement des huit hélicoptères qui devraient être utilisés durant cette campagne présidentielle, le Premier ministre Ntsay Christian, quant à lui continue d’insister.

« Il ne doit plus avoir de problème empêchant l’ACM de délivrer les autorisations d’exploitation de ces hélicoptères. Celle-ci doit suivre à la lettre mes consignes », lance-t-il durant la sortie de la quatorzième promotion du Centre d’Etudes diplomatiques et stratégiques, à Anosy, hier.

Le locataire de Mahazoarivo, se dit intervenir pour l’équité pour tous les candidats qui sont en course pour la Magistrature suprême. Une équité dont est privée une bonne partie, et qu’il se doit donc d’intervenir, souligne-t-il, tout en sachant pertinemment les recommandations de l’ACM, concernant la délivrance des autorisations d’affrètement de ces appareils.

Mais l’ACM reste intransigeante et ne compte pas céder à cette pression du Premier Ministre, toujours au nom de la sécurité aérienne, et de ce que serait l’avenir de l’aviation Malgache.

CIRCONSTANCES

Le directeur général de cette administration, James Andrianalisoa d’expliquer que le respect des textes législatifs et règlementaires de l’aviation civile ne devrait en aucun cas être violé, quelles que soit les circonstances. « Notre décision ne vise d’ailleurs des candidats particuliers, car même les demandes qui nous sont parvenues ne mentionnent pas à qui ces appareils vont être loués », précise-t-il, lors d’une conférence de presse, lundi.

Et l’ACM s’en tient à ce qu’il a déjà prescrit. Les hélicoptères peuvent être introduits à Madagascar, mais pour pouvoir livrer leurs autorisations d’exploitation, la société Sky service à qui des candidats ont confié l’affrètement de ces hélicoptères, devra élaborer une nouvelle demande, lui fournir plus de détails sur l’exploitation et les opérations de ces appareils pour la gestion de leur navigabilité, ou encore les dispositions qui vont être prises en termes de sécurité d’exploitation. Et qu’une fois ces dossiers complets, l’ACM délivrera les autorisations d’exploitations de ces hélicoptères et dans les plus brefs délais.

Reste seulement à savoir si ce bras de fer n’aura pas d’impact sur le déroulement de cette campagne, ou sur l’acceptation de ces candidats privés d’hélicoptères de ce que serait le résultat de cette prochaine élection.

Rado Andriamampandry

4 commentaires

  1. komi Repondre

    Efa voakaraman’i Rajoelina mihintsy ity PM ity anao tery vai manta ny ACM mba ahafahany mampiasa ny hélicoptère any. Hita amin’izao fa miaro ny tombotsoa manokan’i Rajoelina fotsiny ny PM.

  2. Tonny Repondre

    Rajoelina indray izao no tompon’antoka amin’izao,teran’ny PM hanome baiko ny ACM mba ahafahany mampiasa ilay hélicoptère na dia hita aza fa tsy mazava ny taratatsy momba ilay helicoptère hita hoe mbola tsy maty manota eto amin’ny firenena ity Rajoelina ity.

  3. Rija Repondre

    Misy antony matoa hoe mbola tsy nahazo halalana ireo fa tsy hoe fitiavana fotsiny tsy hamela izany. Ilaina ny fanarahana ireo lamina mmmipetraka ary tsy tokony hisy ny fifanerena fa tokony andeha ampilaminana izany

  4. sasa Repondre

    Misy lalàna eto amin’ny firenena ka tokony ho hajaina,matoa mbola tsy azo ampiasaina ireo hélicoptère ireo dia midika izany fa mbola tsy mazava ny taratasy momba azy,fa tsy manao beloha fotsiny toy dry rajoelina,rehefa tsy mifanaraka amin’ny saina dia ny hamafisan-dohany ihany no hampiasainy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis