TwitterFacebook

Elections : Le problème financier reste à régler

Une partie de la somme, visant à organiser l’élection présidentielle, seulement a été réunie par la Commission électorale nationale indépendante. Pourtant, la possession d’un fonds suffisant figure parmi les conditions permettant la tenue de l’élection anticipée pour cette année

La Commission électorale nationale indépendante(CENI) étudie actuellement les moyens qui vont permettre l’organisation de l’élection. Du côté technique, cette commission est déjà prête selon son Président, Hery Rakotomanana. Le problème se trouverait selon lui sur le côté financier en raison d’un certain gap à renflouer. Le numéro Un de la CENI espère ainsi trouver la solution avec le ministre des Finances et du Budget. «Sur le côté technique, nous nous sommes préparés depuis au moins deux ans et la CENI ne rencontre aucun problème sur ce plan. Par contre, nous devons encore régler certains points liés à la question financière pour avoir de l’assurance sur la tenue de l’élection », a indiqué le bâtonnier Hery Rakotomanana. La loi de finances 2018 prévoit en effet une somme de 40milliards d’ariary pour l’organisation de l’élection présidentielle. Toutefois, ce texte ne précise pas si cette somme est prévue pour l’organisation des deux tours de ce scrutin ou d’un tour seulement. D’ailleurs, ce budget devrait être révisé à la hausse avec le rajout de quelques centaines de bureaux de vote supplémentaires suite à la limitation de nombre d’électeurs inscrits dans chaque bureau de vote. Cette dernière est prévue par les nouveaux textes qui régissent les élections. Mis à part le financement de part de l’Etat Malagasy, les financements internationaux dans le cadre du Soutien aux cycles électoraux à Madagascar (SACEM) ne sont pas encore entièrement réunis. A l’heure actuel, 50% de la somme prévue seulement ont été reçus au niveau de la CENI selon toujours la précision de son président. Il reste alors 6millions de dollars à verser sur les 12millions de dollars promis dans le cadre de ce soutien financier émanant de la communauté internationale. A noter que la Haute Cour Constitutionnelle(HCC) dans sa décision en date du 25mai exige l’organisation d’une élection anticipée au cours de la période sèche de cette année. Elle a émis toutefois certaines réserves comme la possibilité technique, matérielle et financière. En prenant compte de l’explication du président de la CENI, la tenue de ce processus dépendra des discussions avec la ministre de Finance mais également avec les contributeurs du projet SACEM.

Tsilaviny Randriamanga

9 commentaires

  1. Anne Repondre

    A mon avis il suffit juste de faire un compromis afin d’accomplir cette élection!

  2. Tsix Repondre

    Un problème financier. Il faut à tous prix réglé le problème car la vie de notre pays dépende de cette élection. Les MAlagasy ont besoin de revenir dans le calme et de retrouver la prospérité et la paix. Il nous faut une élection sans fraude et juste.

  3. Miary Repondre

    Tout le monde devrait être prêt à voter,même s’il y a des problèmes. Alors nous avons le devoir de choisir les gens qui nous amèneront a la développement

  4. komi Repondre

    la suite de l’avenir de notre pays dépend de cette élection!! C’est important de réglé immédiatement ce problème. Les peuples veulent juste un élection fiable, transparent et accepté par tous.

  5. Tonton Ja Repondre

    Le nouveau gouvernement a le devoir de travail avec cet organisme et s’entraider en cas du problème comme ceci!

  6. stepan Repondre

    Le gouvernement de consensus est maintenant créé pour régler tous les problèmes, un de ses premiers devoir c’est de faire Madagascar sortir la crise et ensuite faire l’élection donc il doit y avoir un solution pour ce problème de CENI.

  7. Tiana Repondre

    Il faut mettre en priorité la mise en place de l’élection présidentielle car c’est la principale solution pour notre pays de sortir du crise. Il faut résoudre ce problème financier par tous les moyens possible.

  8. tsirah Repondre

    Apres la mise en place des gouvernement de consensus notre priorité sera de préparer le plus taux possible tous les matérielles et les fond financiers pour le bon déroulement de l’élection présidentielle

  9. Lupe Dasch Repondre

    You can certainly see your enthusiasm within the work you write. The world hopes for even more passionate writers like you who aren’t afraid to say how they believe. At all times go after your heart.desalination and water treatment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis