TwitterFacebook

Election : Des députés favorables à la retouche de la Constitution

La plupart des députés qui ont fait une déclaration sur le débat autour de la nécessité d’amender certains articles de la Constitution accordent un avis positif. Comme point commun, ils demandent que ce soit l’article 47 qui fait l’objet d’une modification

La position des députés sur le débat autour de la nécessité d’amender certains articles de la Constitution commencent à se tracer. C’est le cas pour les députés au sein du groupe parlementaire Hery vaovao ho an’i Madagasikara(HVM). Certains d’entre eux ont déjà affiché une opinion favorable à ce débat lancé par l’exécutif au mois d’octobre. Dernièrement c’est le député élu dans le district de Sambava, Behavana Raveloarivonjy qui a accordé un avis positif à cette idée. Il a pour cela indiqué que la Constitution actuelle présente des vices qu’il faut corriger.

« Ce n’est pas pour notre intérêt personnel que nous en tant que députés du parti HVM nous allions à cette idée sur la nécessité d’amender certains articles de la Constitution. Nous avons en effet constaté que c’est une honte pour nous de réaliser une élection en se basant sur certains articles de la Constitution qui sont difficiles à appliquer », a déclaré Behavana Raveloarivonjy. Outre ce député élu dans le district de Sambava, d’autres élus au sein de ce groupe parlementaire se penchent également en faveur de cette idée, comme le Vice-président de l’Assemblée nationale pour la province d’Antsiranana, Freddie Mahazoasy. Il a invité au mois de décembre les parlementaires à user de leurs prérogatives constitutionnelles pour permettre à la révision de ce texte.
Certains élus issus d’autres groupes parlementaires à l’Assemblée nationale partagent également le même avis. C’est le cas notamment du député Philobert Milavonjy. Ce président du groupement parlementaire, VPM/MMM a indiqué que la modification de l’article 47 de la Constitution permettrait d’éviter une nouvelle crise post-électorale. Selon ses explication, « la tenue de l’élection dans l’intervalle de temps très courte prévue par cet article ne permet pas de garantir son bon déroulement ». C’est pourquoi il a lancé l’idée de la recherche d’un consensus à partir de ce débat qui a déjà été lancé. Idem pour le président du groupement parlementaire, VPM/MMM2, Benja Urbain Andriantsizehena qui est favorable à l’ouverture d’un débat sur la révision de la Constitution depuis le mois d’octobre.

A noter que depuis l’ouverture de ce débat par le Président Hery Rajaonarimampianina, seul deux groupes parlementaires se sont positionnés contre cette idée. Il s’agit en effet du groupe parlementaire Tiako i Madagasikara et celui du Mapar d’Andry Rajoelina.

Tsilaviny Randriamanga

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis