TwitterFacebook

Deuxième session ordinaire : Le taux d’absentéisme risque de monter en flèche au Parlement

Les députés vont entrer dans leur deuxième session ordinaire la semaine prochaine. En plus de la loi de finances initiale 2019, d’autres textes seront également au menu

Durant la première session, plusieurs députés ont été absents en raison de la manifestation sur la place du 13 mai. Une situation qui a entraîné l’ajournement de l’adoption de la loi de finances rectificative 2018, en raison d’un taux d’absentéisme qui pourrait être élevé. La plupart des élus pourraient en effet prendre part à la tournée de campagne des candidats qu’ils supportent.

À la différence des sessions précédentes, cette deuxième session parlementaire sera présidée par des présidents par intérim, que ce soit pour le Sénat ou l’Assemblée nationale. Pour le Sénat, c’est le sénateur Mananjara Randriambololona qui l’assure. Quant à l’Assemblée nationale, c’est le député Hary Andrianarivo, élu dans le district d’Ambositra qui va présider la session après sa désignation par Jean-Max Rakotomamonjy. Ce dernier, étant candidat à l’élection présidentielle, a dû se retirer provisoirement de sa fonction parlementaire.

PROJET DE LOI

À part l’examen du projet de loi de finances pour l’année 2019, l’adoption d’autres textes pourraient également figurer dans l’agenda du Parlement. Jusqu’à hier, quatre projets de loi seulement sont parvenus au niveau de l’Assemblée nationale à Tsimbazaza. Parmi ces quatre textes figurent notamment le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de prêt relatif au financement du programme d’amélioration de la productivité agricole ou Formaprod. Il y a également un autre texte prévoyant l’accord de financement du projet de construction de centrales électriques hybrides photovoltaïques avec le royaume de Belgique. Les deux autres projets de loi quant à eux, sont des textes modifiant la loi sur le foncier et celle sur les établissements publics.

En plus de ces projets de loi, d’autres textes seront encore attendus dans les prochains jours, comme ceux qui n’ont pu être adoptés lors de la session précédente. Il s’agit, par exemple, du projet de loi relatif au recouvrement des avoirs illicites ainsi qu’à la lutte contre le blanchiment de capitaux. Des textes qui auraient dû être examinés durant la dernière session parlementaire mais reportés au dernier moment. Or, les bailleurs de fonds ont à plusieurs reprises tiré la sonnette d’alarme pour leur adoption. La dernière fois, ils ont insisté à ce que cette adoption se déroule pour cette session budgétaire.

TSILAVINY RANDRIAMANGA

10 commentaires

  1. Tsix Repondre

    Mety ho betsaka no tsy ho avy amin’ireo, indrindra ireo avy amin’ny Mapara satria mbola variana any amin’ny fanaovana propagandry. Izy ireo mantsy dia tsy miasa loha loatra amin’ny ho avin’ny firenena fa izay mafinaritra ny saina ihany aloha no ataony.

  2. komi Repondre

    Tsy mahagaga izany fa variana manao kajikajy politika sy mitady toerana daholo tahaka an’i Jaona Elite daholo ireto solombavam-bahoaka ireto dia hadino tanteraka ny asam-panjakana koa. Jereo fa ilay député TIM sy MAPAR no tena tsy hita mihintsy a

  3. Tonny Repondre

    Hita mazavabe fa ny antoko mohomba an’i Andry Rajoelina no tsy tonga tamin’io fivoriana,metetika ny ahazo teorana vaovao matsy ireny dia tsy miraharaha n’inona intsony fa alehony manao propagandy.

  4. tsirah Repondre

    raiso ny andraikitra ry ministeran’ny interieure aaa!!! tena tsy menatra mihintsy anie ireo deputé manao fampielezankevitra eraky ny tanana eee!!! dia ny asany lasa mikatso dia rariny ve izany hoy isika malagasy Ny MAPAR sy ny TIM mihintsy no zatra tsy manara-dalana dia ireny hitantsika maraka ny fampielezankevitra eny rehetra ireny nefa maro ny asa miandry azy

  5. Rija Repondre

    Efa mandeha izao ny kajikajy politika madinidinika ka adino hatramin’ny asam-panjakana. Ireo mpiandry tatireraka izao manararotra mihitsy hany ka adino hatramin’ny tena asa tokony atao. Rehefa tsy mahavita tokony tsy manao intsony. Ny korontana teo amin’ny 13 mai no tena niatomboan’io.

  6. Harena Repondre

    Tsy hoe mamoa fota mandry aho fa ireo députés mpigrevy aloha dia nanimba zavatra teto amin’ny firenena mihitsy ieh, Ary iaraha malala fa ireo TIM sy MAPAR ireto no tena fositra na tamin »ny 2009 na tamin’ity taona ity.

  7. laza Repondre

    Fantatra fa olona manaja ny asa ary mitsinjo ny vahoaka foana no nahafantarana ny olon’ny MAPAR izany hatrizay ka aza malaky mitsikera fa andraso aloha mba ho tonga ny daty anombohan’ny session ordinaire ka raha tsy tonga tokoa dia ekena ny fandraisan’Andraikitry ny ministère intérieur

  8. Tonton Ja Repondre

    Aleo ny raharaham-pirenena hitohy fa asakasak’ireo député izay hanao tsinotsinona ny asany aloha eh!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis