TwitterFacebook

Assemblée nationale : L’adoption de la loi sur le blanchiment en pointillée

Les partenaires techniques et financiers pressent les parlementaires pour faire adopter les projets de loi sur le blanchiment de capitaux et d’autres textes y afférents. Plusieurs facteurs risquent de les faire bloquer

La deuxième et dernière session ordinaire du Parlement pour cette année a débuté hier. En plus du projet de loi de finances 2019, les projets de loi sur le recouvrement et l’affectation des avoirs illicites, la lutte contre le blanchiment de capitaux ainsi que le financement du terrorisme devraient aussi être au menu. Mais dès le début, l’examen de ces textes semble être encore un point d’interrogation. Le président par intérim de l’Assemblée nationale, Hary Andrianarivo a avancé en marge de la cérémonie d’ouverture de la session, hier à Tsimbazaza, que plusieurs conditions devraient être réunies avant d’entamer cette procédure. La première d’entre elles est la présence des députés. La majorité de ces derniers seraient pourtant occupés par la campagne électorale des candidats qu’ils soutiennent, à telle mesure qu’ils sont peu nombreux à assister à cette cérémonie d’ouverture.

«L’adoption de ces textes fait partie des priorités de l’Assemblée nationale. Cependant, le nombre des députés présents ne permet pas encore d’entamer la discussion sur ces textes sensibles. Nous attendons ainsi à ce que tous les députés soient réunis avant de passer à la première étape de l’examen de ces projets de loi», a indiqué Hary Andrianarivo.

À part ce taux d’absentéisme, le président par intérim de la Chambre basse a également noté le changement entraîné par le décès du député Zafimily Constance qui était le président de la commission finance et budget à Tsimbazaza. Son décès a en effet eu un impact sur la structure de ladite commission.

RÉTICENCE

«Comme le dit son nom, l’examen du projet de loi sur le blanchiment de capitaux ainsi que le financement du terrorisme est attribué à la commission finance et budget. Actuellement, le nombre de députés formant cette commission est insuffisant. Le député décédé a été déjà remplacé, mais la désignation de celui qui prendra sa fonction au sein de la commission dont il était membre sera décidé à partir d’un vote effectué par ses membres», a-t-il poursuivi.

La réticence des députés à adopter ces textes circule aussi dans les couloirs de l’Assemblée nationale. Selon Hary Andrianarivo, cette circonspection résulte de la crainte de ce qui pourrait être la conséquence de ces lois. Certains députés avancent en effet que ces textes sur le blanchiment de capitaux ont été élaborés dans le seul but de viser quelques personnes. «Il faut une large discussion pour calmer ces craintes. Je suis convaincu que les députés vont adopter ces textes une fois qu’ils auront compris leur importance», a-t-il conclu.

Il est important de rappeler que l’adoption de ces textes a été à plusieurs reprises demandée par les bailleurs de fonds, pour ne citer que le FMI. Ces derniers craignent que si l’adoption n’est pas faite avant la fin de l’année, Madagascar risque des sanctions sur le plan international. La Grande île pourrait en effet faire partie de la liste grise du Groupe d’action financière (GAFI). Les ports malgaches pourraient ne pas avoir ainsi des correspondances internationales et en même temps, Madagascar risque de perdre la confiance des autres pays, pour le simple fait de ne pas avoir une structure de lutte contre le financement du terrorisme.

TSILAVINY RANDRIAMANGA

10 commentaires

  1. Tonton Ja Repondre

    Na dia eo aza ny fifidianana izay mibahan-toerana lehibe eo @ fiainam-pirenena @zao, ny asa eo anivon’ireo andrim-panjakana samihafa dia mitohy ihany ary tokony tsy ho hadino ny fanarahana izany akaiky ho an’ny rehetra satria isan’ny tafiitra ao anatin’ny fampandrosoana daholo izany

    1. tsirah Repondre

      anisan’ny tena zava dehibe tokoa ny momban’io blanchissement d’argent io amin’izao fotoana izao fa tena volabe tsy toko tsy foroana no lanin’ireo kandida toa an’i rajoelina sy ravalomanana amin’ny fifidianana ka volaavy aiza daholo izany vola be izany. tsy midika ve izany fa banchissement d’argent mihintsy no ataon’ireo kandida tia tena sy mpandroba ary mapnagalatra ireo ka mila jerena hakaiky?

  2. sasa Repondre

    Ekana tokoa fa samy any amin’ny fifidianana daholo ny sain’ny rehetra, na dia izany tsy tokony ato amban-javatra ny rahaham-panjakana toy izao.

  3. tsirah Repondre

    tena mila lanina farak’izay aingana io resaka blanchissement d’argent io satria tena hita mibaribary izany ankehitriny amin’izao ffampilezan-kevitry ny ifidianana izao ka mila hampiarina farak’izay hangana mba tsy ho voafitaka indray ny malgasy amin’ireo kandida karamin’ny vahiny hampiasa volamaloto eto amin’ny firenena hampandany azy toa an’io ravalo sy rajoelina ireo

  4. Andry Repondre

    Ilaina tanteraka ny fanaraha-maso izany indrindra amin’izao fotoana izao. Marina fa ankatoky ny fifidianana isika fa ny asam-panjakana tsy maintsy tanterahina mba ahafahantsika mandroso hatrany

  5. Harena Repondre

    Na inona na inona zavatra mitranga dia ny asa nampiandraiketin’ny vahoaka ho anareo depiote ireo dia tokony ho ataonareo ary tsy hataonareo ambanin-javatra.Ny tiako ambara amintsika dia izao hitantsika amin’izao ny famadihan’nireo depiote mpanohitra antsika fa rehefa misy zavatra mahamay azy dia adinony isika sy ny aza tokony ataony ho antsika.

  6. Mox Miharitiana Repondre

    Tamin’ireny fotoana nitondran’i Dada ireny dia tsy nisy loatra ny fandinihina ity zavatra ity. Mino aho fa efa nandray lesona ny malagasy ka hitandrina amin’izay rehetra atao sao ho lasan’ny sasany eo fotsiny ny vola.

  7. komi Repondre

    Isika tsy miandry izay tsy vonona fa rehefa miaraka amin’ny fitondrana dia miroso hatrany ny asa na dia mandalo fotoan-tsarotra aza ny firenena.

  8. Tonny Repondre

    Na dia eo aza ny fifidianana,tokony anao ny asany foana ireo depiote ary tsy tokony atao ambanin-javatra ny fianam-pirenena,aoka ny mahasoa ny firenena no hojerena fa ny fifidianana io tsy maintsy ho vita foana.

  9. Tonton Ja Repondre

    Inoana fa izay fanapahan-kevitra tapaka @io fivorian’ny député io dia hitondra fampandrosoan hatrany na dia eo aza ny tsikera sy ny fingana misakana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis