TwitterFacebook

La sérénité ne s’achète pas

Andry Rajoelina est déjà en campagne présidentielle. Même si l’usage du mot « propagande » peut encore soulever des débats inutiles, il est indéniable qu’à travers ses tournées régionales et ses interminables meetings durant lesquels il distribue des promesses sans fondement, l’ancien président de la transition est déjà en mode séduction des électeurs, à trois mois du scrutin. C’est donc bel et bien une campagne avant la lettre. Evidemment, il sait que sa démarche l’expose à d’éventuelle sanction même si la loi reste floue sur cette période dite de pré-campagne. Mais il a néanmoins décidé de se passer de toute retenue et de toute règle d’éthique pour avoir de l’avance sur ses adversaires. Et c’est une démarche qui ne peut signifier qu’une chose : Rajoelina est loin d’être serein et lorsqu’on parle d’élection, la sérénité de l’achète pas. Appâter la foule à travers des spectacles est à la portée de tout le monde mais ne constitue aucunement une garantie. Beaucoup de malheureux candidats en avaient d‘ailleurs fait l’expérience en 2014. La foule était présente mais uniquement pour regarder des acteurs vedettes du cinéma. Au final, le candidat n’avait même pas atteint 5% aux élections. Andry Rajoelina le sait donc : le statut de favori qu’il tente de faire passer à coup de communication est loin d’être acquis. Aujourd’hui, la plupart de ses probables potentiels adversaires n’ont même pas déclaré leurs candidatures mais lorsque ce sera fait, les choses risquent de changer. Ceci pour dire que les présidentielles du 7 novembre aura encore son lot de surprises. Mais l’autre objectif de Rajoelina pourrait justement être ailleurs. Il a déjà montré dans le passé qu’il est maitre dans le « sakoroka » et du putsch. Il veut donc mettre la pression et faire de la communication pour justifier une éventuelle contestation des résultats en se faisant passer pour le favori. Mais si jamais on en arrive là, il aura à faire aux Malgaches.

Nirina Ramanantsoa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis

*