TwitterFacebook

Semaine du Vita Malagasy : Une centaine d’industriels impliqués

Le président du comité d’organisation de la célébration du 60ème anniversaire du Syndicat des industriels de Madagascar (SIM), Amiraly Hassim a indiqué qu’un peu moins d’une centaine d’entreprises malagasy seront impliquées dans le mouvement «Semaine du Vita Malagasy» le vendredi et le samedi. Pour cette première vague d’actions, puisque le SIM en prévoit plusieurs, les productions des industries malagasy seront présentées aux consommateurs auprès de 20 points de ventes à Antananarivo et aussi dans les grandes villes du pays.

Amiraly Hassim a fait savoir que dans un premier temps, le but de ce mouvement est de faire connaître à la population le savoir-faire et les produits des industriels malagasy. «Depuis des décennies, les industriels malagasy travaillaient dans l’ombre. Ils étaient souvent livrés à eux-mêmes faute de soutien étatique. Les entreprises malgaches ont continué à œuvrer pour le développement du pays. Il est temps que tout le monde sache que les industriels sont en mesure de faire face à la concurrence. Pour cela, il faut que tous les acteurs opèrent avec les mêmes règles de jeu», a-t-il lancé.

Le président de ce comité a poursuivi qu’il sera question aussi, dans un second temps, d’inciter les Malgaches à consommer le Vita Malagasy. «Les préjugés tuent l’industrie malagasy. Les consommateurs prennent, la plupart du temps, l’habitude d’acheter les produits importés, avec les risques qu’un tel choix comprend en matière de sécurité alimentaire. Les Malgaches ignorent qu’ils ont à portée des mains, des biens de qualité fabriqués localement et avec les produits de nos terres», a-t-il noté. Amiraly Hassim a ajouté qu’en achetant les produits des industriels malagasy, le consommateur contribuent au développement du tissu économique national et soutiennent les entreprises dans la création d’emplois. Il a précisé, en effet, que les membres du SIM représentent dans leur ensemble entre 60.000 et 80.000 emplois directs.

DR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis

*