TwitterFacebook

ROUTE NATIONALE 6 : Retour à la normale du trafic à Isesy-Ambilobe

Isesy est de nouveau praticable pour tout type de véhicule, depuis hier. L’office des Travaux d’urgence a fini la mise en place d’un pont Bailey reliant Ambilobe et Antsiranana.

Chose promise, chose due. Comme déjà annoncé par le ministre des Travaux publics (MTP), Eric Razafimandimby précédemment, le trafic est revenu à la normale entre Ambilobe et Antsiranana. Et ceci, grâce à l’installation d’un pont Bailey à Isesy (PK 580) depuis samedi, reliant nouveau les deux villes. Cette portion de route qui a été coupée à cause d’une brèche de huit mètres, laissée par les crues, est désormais praticable pour tout type de véhicule, depuis hier. Un état de lieu rapporté par le MTP dans un communiqué.

Depuis ce weekend, les travaux d’urgence ont été lancés et les techniciens de l’Office des travaux d’urgences (OUT) de ce ministère ont travaillé d’arrache-pied, pour assembler et mettre en place ce pont de vingt mètres. Les éléments de ce pont ont été transportés d’Antananarivo jusqu’à cette commune, et les dépenses dans sa mise en place ont été assurées par les fonds propres du MTP.

« Nous nous sommes fixé comme objectif de résoudre ce problème dans le plus bref délai. Et ceci, pour ne pas pénaliser les activités et la libre circulation de la population de ces localités. D’ailleurs, notre intervention dans le Nord de l’Ile ne s’arrêtera pas là », explique le ministre Eric Razafimandimby.

REHABILITATION

Comme il l’a déjà annoncé en début d’année, la réhabilitation de la RN6 (Ambanja-Antsiranana) devra débuter dès le second semestre de cette année et prendra près de 18 mois. Des améliorations devraient même se faire sentir à la fin de cette année, notamment avec le terrassement de cette portion de route. Un grand chantier qui est financé par l’Union Européenne. Le démarrage du chantier pour la RN5 A (Ambilobe-Vohémar) s’effectuera également très prochainement, du fait que leurs dossiers d’appel d’offres ont déjà été lancés et que les dossiers de soumissionnaires sont déjà évalués par le MTP actuellement. Ce ministère qui se dit prêt à tout moment aux travaux d’urgence et à l’entretien de ces routes nationales.

« Il y a de quoi répondre aux détracteurs du Régime actuel. L’Etat ne ménage pas ses efforts pour résoudre les problèmes qui touchent les infrastructures routières. Et ceci, dans les meilleurs délais », conclut le communiqué que ce ministère a envoyé.

Rado Andriamampandry

3 commentaires

  1. emp3z Repondre

    We would like to thank you yet again for the stunning ideas you gave Jesse when preparing her own post-graduate research as well as, most importantly, regarding providing many of the ideas in one blog post. In case we had been aware of your website a year ago, we will have been saved the pointless measures we were employing. Thanks to you.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis