TwitterFacebook

BLANCHIMENT DE CAPITAUX : Fraude fiscale, vanille et immobilier en tête de liste

La fraude fiscale, l’exportation des produits de rente, notamment de la vanille, et le secteur immobilier, figurent cette année dans le top trois des canaux pour le blanchiment de capitaux. C’est ce qu’a rapporté le directeur général du Service de renseignement financier (Samifin), Boto Tsara Dia Lamina, aux 67 ha hier, concernant l’exercice du premier semestre de cette entité.

Le blanchiment de capitaux qui se manifeste à travers les fraudes fiscales concerne avant tout les opérateurs, notamment dans l’import-export. Un blanchiment qui se fait le plus souvent par des fausses déclarations fiscales, a-t-il expliqué. Ces fraudes fiscales sont toujours susceptibles d’être accompagnées par des fraudes douanières.

La filière vanille est aussi concernée par le blanchiment de capitaux. «Quelques opérateurs dans cette filière se passent de la domiciliation bancaire, depuis quelques temps. Ce qui rend leur transaction difficile à tracer. Ce qui ne nous a pas surpris, c’est de voir quelques opérateurs vendre à perte leur produit, juste pour écouler des argents blanchis dans d’autres filières comme le bois de rose», a-t-il poursuivi. L’immobilier vient boucler la liste de ce top trois, avec des agents immobiliers qui ne veulent négocier qu’avec du cash.

Cependant, le Samifin admet avoir du mal à détecter des faits de blanchiment d’argent dans le secteur minier, sinon la circulation de devises à Madagascar.

Rado Andriamampandry

2 commentaires

  1. komi Repondre

    l’Etat doit prendre des précautions pour cette mauvaise affaire car cela peut nous entraîner une déficit de balance commercial. J’espère que l’Etat est capable de gérer ses problèmes

  2. Pingback: 3n9ct5mwn9cwntctvbyb3vebce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis