TwitterFacebook

Peinture : Le grand peintre RR Raparivo tire sa révérence

Le monde des arts est en deuil, Madagascar a perdu un grand homme, Roland Raparivo est décédé hier matin, à l’âge de 84 ans. En 60 ans de carrière artistique, ce dernier a laissé de véritable patrimoine culturel et artistique à travers ses œuvres

Raparivo RR ou Roland Raparivo Ramaheninarivo est un nom qui n’est plus à présenter aux amateurs de peinture nationaux ou internationaux. Ce peintre est un ambassadeur artistique de Madagascar qui, durant ses 60 ans de vie d’artiste, n’a cessé de faire des éloges de son pays à travers ses magnifiques toiles, reflétant les paysages de la Grande île dans toute sa splendeur.

Cet illustre personnage est parti rejoindre les étoiles hier matin, à l’âge de 84 ans. Certes, son décès représente une grande perte pour le monde de l’art malagasy, cependant, le talentueux artiste a laissé de véritable héritage pour la jeune génération, qui éprouve d’ailleurs une belle reconnaissance à son art. En effet, le Centre de ressources des arts actuels de Madagascar ou CRAAM avait accueilli, dans ses locaux, une dernière exposition en son honneur, les 24, 25 et 26 octobre derniers. Cet événement entrait encore dans le cadre de la célébration des 60 ans de carrière, qui a été ouverte l’année dernière.

Peintre et photographe

Grand Officier de l’Ordre National, le peintre est l’un des grands piliers artistiques de Madagascar. Fort de caractère, il a toujours su imposer ses styles et ses visions et n’a pas hésité à transmettre son savoir-faire à de nombreux jeunes peintres et surtout à son fils, Andriantiana Raparivo. Ce dernier est devenu au fil du temps une grande icône de la peinture malagasy.

RR Raparivo est l’un des peintres malagasy qui excellent dans la peinture à l’huile et au couteau. Une technique qui dévoile les subtils détails de ses toiles. Né le 22 février 1934, RR Raparivo a connu un parcours effervescent. Ayant comme père vice-président du MDRM, il a été témoin des événements de 1947. Cette partie de l’histoire de son pays l’avait marquée et il en a fait même l’objet d’une collection privée. En s’intégrant au laboratoire de photo Razafitrimo, il a également exercé l’art de la photographie et devenu un photographe reporter du Courrier de Madagascar.

La famille du peintre relatera la programmation concernant son veillée funéraire mais elle a déjà annoncé que son enterrement sera prévu pour ce samedi.

Annick Sedson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis

*