TwitterFacebook

IFM Analakely : TangalaMamy expose des «Ouvertures» sur la société malagasy

Des clichés en noir et blanc, pourvus de sens métaphorique, la photographie de TangalaMamy est une invitation à la découverte d’une facette de la société malagasy. L’artiste s’exprime dans «Ouvertures».

La perspicacité et la passion constituent la formule parfaite dans le travail d’un artiste. Le photographe, Mamy Nirina Razafindrakoto alias TangalaMamy en détient, ces traits sont divulgués dans sa photographie.
Outre la maîtrise de l’art de la photographie, en jonglant sur le cadrage, la lumière et d’autres techniques, il attribue tout un symbolisme à ses clichés. La subtilité de son travail lui a permis de figurer parmi les dix artistes nominés de la 2ème édition du Prix d’Art Contemporain Paritana 2017. TangalaMamy présente sa collection intitulée «Ouvertures» dans une exposition collective qui se tient à l’Institut français de Madagascar, jusqu’au 24 février.

«Ouvertures»

Des visages innocents, des modes de vie qui semblent se figés dans le temps, de la simplicité, des regards curieux, furtifs, parfois inquiets ou encore des sourires sincères et des gestes spontanés…, TangalaMamy partage une partie de la vie de ses modèles à travers cette série.

En se focalisant sur les portes et les fenêtres des constructions architecturales et d’un village urbain malagasy, le photographe aborde toute une connotation dans sa collection. Ces ouvertures deviennent une passerelle, une sorte de plateforme de communication qui relie l’intérieur et l’extérieur.
Il ne s’agit pas seulement de l’intérieur des habitations mais aussi l’intérieur de l’être en tant qu’humain, désirant à la fois partager et protéger son intimité. Les photos révèlent également l’envie des photographiés d’aller vers l’extérieur, curieux de découvrir un autre monde qui n’est pas le sien.

D’ailleurs, en s’exprimant en noir et blanc, les photographies TangalaMamy semblent plus vivantes et permettent au public d’appréhender l’émotion du moment de la prise. «Ouvertures» est le résultat d’un travail de recherche minutieux. Elle résulte d’une approche sociale bien élaborée et objective, méritant d’être découverte.

Annick Sedson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis

*