TwitterFacebook

Décès : Dadagaby rejoint les étoiles

Dadagaby a finalement succombé à sa maladie, après les rumeurs sur son décès, mercredi dernier. Il est parti rejoindre les étoiles, hier matin

Un des pionniers de la musique traditionnelle malagasy, un père du «vakodrazana», Dadabagy, Gabriel Rakotomavo de son vrai nom, s’en est allé à l’âge de 83 ans, hier à 5h du matin, à l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona, après y avoir été admis pendant quelques jours. Depuis une semaine, sa santé inquiétait les membres de sa famille et ses plus grands admirateurs. Victime d’hypertension et une hausse du taux de cholestérol, son cas s’est aggravé suite à des chutes à son domicile, entrainant cette hospitalisation.

Fondateur de la Troupe «Voninavoko», ce personnage est une grande icône du folklore malagasy. Depuis son apparition sur la scène musicale, vers les années 60, il se présentait comme étant un vrai chercheur du domaine de la danse et de la musique folklorique malagasy, en sillonnant les différentes régions de la Grande île et en étudiant les techniques, les pas et les structures de chaque style.

RESULTATS

C’est à travers cette Troupe, créée il y a 40 ans, que Dadagaby compilait tous ses savoirs sur ces disciplines et les résultats ont toujours été fructueux, donnant à ses compositions, ses interprétations et ses chorégraphies, une allure très dynamique, éclectique, captivante, et surtout intemporelle. C’est ainsi qu’il a d’ailleurs gagné sa notoriété dans le monde de la musique, que ce soit à Madagascar où ailleurs. Il est même considéré comme l’ambassadeur de la musique traditionnelle malagasy dans le monde. Son nom est connu en Europe jusqu’aux Etats-Unis. Face à ses grands exploits, l’artiste est le premier Malagasy à être déclaré «Trésor humain vivant» par l’Unesco, en 2007.

Le monde artistique malagasy a ainsi perdu un grand homme, un gardien du patrimoine immatériel. A noter que les compositions de Dadagaby restent gravées dans les cœurs de la population malagasy, de plusieurs générations, elles les accompagnent souvent lors des fêtes familiales ou populaires.

Pour ce qui est de l’organisation de ses funérailles, ses veillés auront encore lieu à son domicile à Ambohimamory – Ampitatafika jusqu’à nouveau changement de programme. Cependant, l’enterrement est prévu pour lundi, à son caveau familial d’Alatsinain’Antsahadinta.

ANNICK SEDSON

1 commentaire

  1. check it out Repondre

    I just want to mention I am beginner to blogging and site-building and honestly liked this website. Almost certainly I’m planning to bookmark your website . You surely come with very good article content. Thanks a bunch for sharing your blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis