TwitterFacebook

Danse : Résidence avec Ismaera Takeo Ishii à Toamasina

Un danseur japonais débarquera bientôt dans la Grande île, à la rencontre de ses homologues malagasy. Ismaera Takeo Ishii profitera de son passage pour un partage et échange d’expériences dans son fameux «Love and Intestine»

Les différents clubs, associations ou écoles de danse de Madagascar fournissent des efforts pour favoriser les rencontres entres danseurs malagasy et ceux internationaux et cela, à travers de nombreuses occasions et divers projets.

Cette fois-ci, il s’agit d’un danseur japonais résidant en France depuis 2012, Ismaera Takeo Ishii. Il rencontrera les danseurs malagasy pendant quelques jours, une opportunité pour ces derniers d’acquérir plus de connaissances auprès d’un redoutable artiste. Effectivement, le Japonais a été quatre fois finaliste de «Juste Debout Expérimental», la grande compétition internationale de danse hip hop qui se déroule annuellement à Paris. L’intéressé est un danseur polyvalent qui excelle dans la danse contemporaine, la danse-contact, le modern jazz, le butô, la danse africaine et bien sûr, la danse hip hop.

RÉSIDENCE VOHITSARA

La première rencontre se fera à Antananarivo. Elle sera accueillie par le studio de danse Maray Androndra, le 9 août, l’école fédérée par l’illustre danseuse, Julie Iarisoa. Ismaera Takeko Ishii y donnera un atelier autour de l’«Improvisation». Il sera ouvert à tous les danseurs, même les grands professionnels qui pourront tirer plus de connaissance technique en matière de portée physique, dans la transcription d’émotion.

Après Antananarivo, le danseur fera cap vers l’Est. Un appel aux danseurs a été lancé pour une véritable résidence. Depuis un certain temps, le danseur japonais parcourt le monde pour réaliser un projet avec les danseurs locaux de nombreux pays. Pour Madagascar, cette résidence aura lieu à Toamasina dans les locaux d’Eco-Village Art-Iary de Vohitsara, les 11, 12 et 13 août.

Le projet du danseur s’intitule «Love and Intestine» dont le principal objectif est de créer une performance en improvisation. En résumant le fond de ce projet à travers son titre, il s’agit surtout d’un travail corporel, savoir écouter son corps, mais surtout le concilier avec l’émotion, l’amour ou tout simplement la passion…

C’est un grand privilège pour les danseurs malagasy de rencontrer un artiste tel que lui, vu son renom et son grand talent. Sa venue est une occasion de découvrir d’autres perspectives et visions.

ANNICK SEDSON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis

*