TwitterFacebook

Commémoration : Le Centenaire de 1918 à l’AFT

Un événement autour du centenaire de l’armistice de 1918 se prépare à l’Alliance française d’Antananarivo. Ouvert au public et surtout aux jeunes, ce pan de l’histoire de l’humanité sera survolé à travers trois activités dont une projection, une exposition, et des séances de lecture

Les passionnés d’histoire de la capitale auront l’occasion de célébrer le Centenaire de l’armistice de 1918, un événement que nombreux pays du monde commémorent cette année. L’idée est surtout de faire connaître au grand public, mais surtout à la jeune génération, l’ampleur de cet événement mondial où Madagascar y participait.

L’Alliance française d’Antananarivo (AFT) réservera ainsi cinq jours d’activités relatant cet événement, du 5 au 9 novembre, dans ses locaux. Il s’agit de survoler une époque où le monde entier a été à bout de souffle de l’infernale de la première guerre mondiale, une guerre qui, par la suite, a engendré des grands changements sociopolitiques, économiques et culturels. Le sujet entre encore dans le programme scolaire malagasy, ainsi, les lycéens et collégiens sont les plus conviés à cette manifestation.

La célébration sera donc marquée par des séances de projection d’un film d’archive sur la grande guerre, le 5 et le 9 novembre, à 14h. Un documentaire de 52 mn sera ensuite suivi d’une discussion animée par quelques intervenants, notamment des spécialistes en histoire. La grande partie de l’événement n’est autre qu’une exposition, ouverte pendant la semaine, intitulée: «Novembre 1918, l’armistice», elle est conçue par Guillaume Doizy, un spécialiste de l’histoire et auteur de nombreux ouvrages sur la caricature et dessin de presse.

Soldats malagasy

Le dernier volet de cette célébration suscitera une émotion et dévoilera les ressentis des soldats malagasy ayant participé à cette guerre. Le 8 novembre, à partir de 14h, la manifestation sera suivie d’une séance de lecture de leurs témoignages inédits, des trésors de l’archive nationale. Ces lettres seront lues de vive voix par des jeunes étudiants et apprenant de l’AFT.

La grande guerre concerne effectivement la Grande île, et il faut savoir que plus de 40 mille malagasy ont été mobilisés, soit près de 8% du total des «indigènes» ayant servi dans l’armée française. Plus de 34 mille d’entre eux ont été envoyés sur le front européen. L’armistice en question a été signé le 11 novembre 1945, marquant la victoire des Alliés et la fin de la guerre.

ANNICK SEDSON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis

*