TwitterFacebook

Art plastique : Emilie Blue dévoile «Beautiful World, Colorful People»

Les rencontres avec les artistes étrangers et la découverte de diverses expressions artistiques contemporaines ne manquent pas dans la capitale. L’Is’Art Galerie s’apprête à accueillir «Beautiful World, Colorful People» d’Emilie Blue.

L’art plastique représente un vaste terrain d’exploitation artistique, manipulable au gré des créativités et des inspirations des artistes. Son ouverture permet une évolution perpétuelle de l’art visuel et pictural contemporain.

Cette fois-ci, les amateurs de cette discipline aura plein les yeux avec la découverte d’un style signé Emilie Blue, une plasticienne, photographe et designer qui présentera à l’Is’Art Galerie, du 7 au 20 juin, son exposition intitulée «Beautiful World, Colorful People».

Etant une artiste voyageuse, Emilie Blue multiplie les rencontres humaines, un périple qui enrichit sa vision et influence son art. De voyage en voyage, elle se met en totale immersion avec des cultures, différentes les unes des autres. Cela se traduit par l’appréhension d’un univers coloré. C’est ce qu’elle délivrera dans cette exposition haute en couleur, qui transcrit cet univers à travers des portraits polychromes.

Emile Blue semble d’ailleurs être en parfaite accord avec ses perspectives et ses conceptions, car le public découvrira bel et bien des «Beautiful World, Colorful People» où l’esthétique rimera avec le sens.

A Madagascar

L’artiste invitera donc le public dans un voyage culturel et artistique tout en exploitant toutes les cordes de son arc: la photographie, la numérique, la peinture, en passant par l’huile, l’acrylique, les touches de fusain et de pastel, les bombes aérosols, l’encre de chine…Adepte de techniques mixtes, elle y mettra également des brins de collage et de pochoir…

Bien que l’artiste soit une globetrotteuse, elle fait de Madagascar son point d’attache depuis quelques années. Ce qui fait d’elle l’une des artistes étrangers actifs dans la promotion de l’art contemporain à Madagascar. Ses recherches, approches et démarches artistiques pourraient servir de modèle aux jeunes artistes malagasy, bouillonnant de créativité et de motivation.

Annick Sedson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis

*