TwitterFacebook

Une gamma-caméra à Andohatapenaka : Révolution dans le diagnostic et traitement du cancer

Le dépistage très tôt des métastases des maladies cancéreuses ainsi que d’autres maladies touchant les organes peuvent désormais se faire à l’hôpital d’Andohatapenaka. Le coût du diagnostic est beaucoup moins coûteux que celui du scanner

Révolution. C’est le terme qui peut désigner les nouvelles techniques utilisées par Madagascar dans la lutte contre le cancer. La réception officielle de la gamma-caméra unique en son genre après celle de l’Afrique du Sud a eu lieu hier au Centre hospitalier universitaire (CHU) d’Andohatapenaka. Cet équipement peut être couplé par la caméra TEP (tomographie par émission de positons) permettant de localiser les pathologies cancéreuses de la tête au pied, selon le Dr Rasata Ravelo Andriamparany, chef de service de la médecine nucléaire d’Andohatapenaka.

Ce matériel vise en effet à dépister et suivre les cancers, surtout lorsqu’ils se propagent dans l’organisme. En terme médical, cette phase est désignée par la métastase et touche presque la moitié des cancéreux auscultés auprès de ce centre hospitalier. «Cette gamma-caméra permet de détecter différents types de cancer, notamment la prostate, la thyroïde, le sein, le rectum et bien d’autres. Les maladies qui touchent d’autres organes comme le cœur, les reins ou encore les poumons peuvent également être repérées par cet appareil», a avancé le Dr Rasata Ravelo Andriamparany.

La révolution apportée par cet équipement réside également dans la détection de la maladie, 9 mois avant même l’apparition des signes cliniques. Cette gamma-caméra est prévue prendre en main une dizaine à une vingtaine de patients par jours. Après son installation, ce matériel sera tout de suite fonctionnel, selon toujours le Dr Rasata Ravelo Andriamparany. Ce spécialiste en médecine nucléaire a toutefois tenu à souligner que les 300 patients qui sont déjà dans la liste d’attente seront priorisés. Cette gamma-caméra permet de ce fait de multiplier les chances de guérison des cancéreux. Quant au coût du diagnostic, il est beaucoup moins cher par rapport à celui du scanner.

Ce prix abordable devrait encourager les patients à se faire dépister et partant, de traiter le cancer à son stade précoce. «Le diagnostic du cancer par le biais de ce nouveau matériel coûte en moyenne 250.000 ariary. Ce prix peut varier en fonction des produits qui seront utilisés durant le diagnostic», a expliqué le chef de service de la médecine nucléaire du CHU d’Andohatapenaka. Le diagnostic de ces 300 personnes qui sont dans la liste d’attente est prévu prendre fin dans un mois et demi, selon les estimations.

Avec la mise en œuvre de la Couverture de la santé universelle (CSU), l’État mobilise des efforts pour que la population puisse se soigner sans se ruiner. Pour y parvenir divers partenaires l’appuient, entre autres, l’Agence internationale de l’énergie atomique qui a fait don de cette gamma-caméra d’une valeur de 300.000 euros et pesant pas moins de 5 tonnes. Le système de santé est en effet est une priorité du Président de la République, Hery Rajaonarimampianina dans sa vision Fisandratana. À rappeler que le CHU Andohatapenaka a déjà pu bénéficier d’une gamma-caméra scanner en juin 2017, mais son onduleur n’est plus fonctionnel suite à des surtensions électriques. L’onduleur qui remplacera celui-ci est déjà dans nos murs.

Hanitra Rakotobe

Des appareils de radiothérapie
Après la détection d’une lésion cancéreuse, les personnes diagnostiquées auprès du CHU d’Andohatapenaka peuvent se soigner auprès du centre de radiothérapie du CHU Joseph Ravoahangy Andrianavalona. Les appareils qui serviront à équiper le bunker de ce centre de radiothérapie sont déjà en route pour Madagascar. Il s’agit, entre autres, de l’accélérateur linéaire et du télé-cobalt. La construction de ce bunker qui servira à abriter ces appareils est déjà presque achevée. Avec l’acquisition de cette gamma-caméra ultra-moderne et la construction de ce centre de radiothérapie, le diagnostic et le traitement du cancer à Madagascar constituent une véritable révolution.

8 commentaires

  1. Tsix Repondre

    Tombony ho an’ny malagasy ny fananana izao fitaovana izao. Mety ary tena ilaina tokoa mantsy. Raha nikasa hametraka hopitaly ny filohan’ny tetezamita dia trano fotsiny no vitany fa ny ambiny kosa dia nohatsarain’ny fitondrana taty aoriana.

    1. nava Repondre

      Izao ange no mahavoa an’ilay fitondrana tetezamita e!!manao zavatra kitoatoa fotsiny teo aloha. Mody fomba fotsiny hoe nahavita hopitaly fa ny foto-drafritr’asa ao anatiny zara fa vita

  2. ANJA Repondre

    Izao tokoa no ahitana fa tena mihezaka mafy ny fanjakana, mameno ny banga sy mihaino ny feon’ny vahoaka, mijery ihany koa izay tokony ho hatsaraina.

  3. Soleil du matin Repondre

    Anisan’ny singa iray mampandroso ny firenena ny fahasalaman’ny olona ao aminy. »be ny te ho salama fa tsy avelan’ny aretina » , anisan’ny aretina mandringana ny Malagasy ity homamiadana ity, ezaka tsara be avy amin’ny fanjakana izao.

  4. Mauricia Soameva Repondre

    Tandra vadin-koditra tsy afa-misaraka amin’ny Malagasy ny fahasalamana. Tena zavadehibe ny fananana ity fitaovana ity satria ny « cancer » dia aretina mikiky sarotra ahitana fanafana fanafana.

  5. malagasy Repondre

    Izao ny soa azo rehefa nivelatra tamin’ny vahiny ny fanjakana malagasy.Nefa tsy hijanona amin’ny resaka fasalamana fotsiny ny fiaraha miasa amin’ny vahiny fa mivela amin’ny fampandrosoana tanteraka an’ny Madagascar.Efa tsapa sy hita maso ny hapahany aminin’izany ary raha lany fanindroany ny filoha ankehitriny dia tena fivoarana be dia be no ho tsapatsika malagasy

  6. Harena Repondre

    Tamin’izao fitondrana izao vao nisy fahazoana fitaovana anisan’ny avo lenta izao, mino aho fa hitohy izao asa fampandrosoana izao.

  7. komi Repondre

    Efa tsy voatery mankany ivelany intsony izany izao raha hitily ny aretina cancer fa efa vita eto @ halalan’izao fitaovana vaovao izao. Ezaka lehibe hoan’ny fahasalaman’ny vahoka izao vitan’ny fitondram-panjakana izao

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis