TwitterFacebook

Sortie de crise : 30 ministres dans le gouvernement Ntsay

Le gouvernement de consensus de Christian Ntsay a été présenté officiellement hier au Palais d’Iavoloha. La plupart des leaders de la place du 13 mai sont présents dans ce gouvernement composé de 29 ministres et d’un secrétaire d’Etat

Dans les temps. L’accouchement du gouvernement de consensus de Christian Ntsay a bien respecté le délai imparti par la Haute cour constitutionnelle (HCC) qui a expiré hier. Contrairement aux discours sur le térrain, les leaders du mouvement de la place du 13 mai issus des partis Tiako i Madagasikara (TIM) Mapar ont intégré l’équipe gouvernementale. Cette dernière est composée de 29 ministres et d’un secrétaire d’Etat au total.

«J’espère que vous allez placer l’intérêt supérieur de la nation au-dessus de toute autre chose. Et vous êtes, monsieur le premier ministre, celui qui aura la lourde tâche de faire en sorte que votre gouvernement travaille réellement en équipe » , a déclaré le président Hery Rajaonarimampianina dans un bref discours prononcé à l’issue de la lecture du décret de nomination du nouveau gouvernement par le secrétaire général de la présidence ; Roger Ralala.

Aucune communication officielle n’a été faite concernant l’origine politique de chaque membre du gouvernement. Néanmoins, les ministres issus du parti présidentiel occupent logiquement la grande majorité des postes. Les ministères de souveraineté, évidemment, restent sous le giron du président, comme le prévoit, d’ailleurs, la constitution comme la Défense nationale, l’Affaire étrangère ou bien la Justice. Vonintsalama Andriambololona fait également partie des rares membres du gouvernement Olivier Mahafaly à avoir été reconduit à la tête du département des Finances et du budget.

Le Mapar de Andry Rajoeliona de son côté, s’est accaparé de la plupart des ministères économiques ou en charge de la gestion des ressources naturelles du pays. C’est le cas, entre autres, de la Pêche et des ressources halieutiques et surtout le ministère qui bénéficie du plus grand budget de l’Etat à savoir l’Aménagement du territoire qui revient à Christine Razanamahasoa. Le Mapar obtient également le portefeuille de l’Intérieur qui aura un rôle majeur à jouer lors des prochaines élections présidentielles.

Pour le Tiako i Madagascar, comme il fallait s’y attendre, Marc Ravalomanana a placé ses hommes dans tous les ministères qui sont concernés par la réouverture du groupe Tiko. Guy Rivo Andrianarisoa, son plus fidèle lieutenant, entre autres, prend en charge le ministère de l’Industrie qui délivre toutes les autorisations qui manquent à la reprise d’activités des usines Tiko aujourd’hui. Roland Ravatomanga retrouve également le ministère de l’Eau, poste qu’il a déjà occupé au sien du gouvernement Ravelonarivo.

Bref, le gouvernement Ntsay reflète véritablement le consensus qui a été attendue pour la sortie de crise. Il est évident que le chef de l’Etat a concédé à des concessions en cédant de nombreux postes clés à ses adversaires politiques. La balle est donc maintenant dans le camp du nouveau chef de gouvernement qui aura la lourde tâche de trouveur une solidarité au sein d’une équipe aussi hétéroclite dont certains auront à rendre compte à leurs chefs de partis respectifs.

6 commentaires

  1. Tsix Repondre

    Maintenant que les grévistes sont au pouvoir, on attend maintenant leurs actions. A ne pas oublier que la poste d’un ministre est une poste très délicat car cela ne ressemble pas vraiment à celle d’un député. Au lieu de critiquer, on doit accomplir la tâche.

  2. komi Repondre

    tout les différents partis politiques sont tous représentés dans cette membre, alors,c’est le temps d’accomplir sa nouvelle tâche afin d’atteindre une bonne résultat que les peuples attend avec impatient

  3. Miary Repondre

    quand tous les manifestants ont reçu un siège,alors tous les ministres devraient regarder l’avenir du pays

  4. aina Repondre

    C’est une bonne formation de gouvernement qui doit être accepter par tous car elle a été formée dans la démocratie, sans discrimination de partie.

  5. harena Repondre

    30 ministres dans le gouvernement de Christian Ntsay. Cette effectif-là fait la différence car c’est reparti par les 3 partis politique, HVM et MAPAR et TIM. Le président et Le premier ministre a fait un bon boulot pour notre pays.

  6. straight from the source Repondre

    I simply want to say I’m very new to blogging and really loved you’re web-site. Almost certainly I’m likely to bookmark your site . You actually come with great well written articles. Regards for sharing your web page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis