TwitterFacebook

Impôts : Reprise des vérifications fiscales des grands hôtels

Suspendues depuis le mois de décembre dernier, les vérifications fiscales des grands établissements hôteliers vont reprendre.

« Les vérifications fiscales menées au niveau des grands établissements hôteliers vont reprendre ». Telle a été l’annonce du Directeur Général des Impôts, Yuri Garris Razafindrakoto, hier en marge de la rencontre, entre son département et les membres de l’Ordre des Experts Comptables et Financiers de Madagascar (OECFM) à Andrainarivo.
Le premier responsable du fisc a expliqué que la trêve – ayant débuté le 22 décembre dernier – a été observée pour donner un répit aux entreprises hôtelières. «Nous avons décidé de suspendre ces contrôles afin de permettre aux opérateurs hôteliers de mieux se préparer à l’entrée en vigueur des nouvelles mesures fiscales inscrites dans la Loi des Finances 2018 », explique-t-il. Celui-ci assure que conformément à son engagement en début d’année, la DGI doit veiller à l’application des textes en vigueur afin d’atteindre ses objectifs en matière de recettes fiscales.

C’est d’ailleurs pour cette raison que la Direction Générale des Impôts a rencontré les membres de l’Ordre des Experts Comptables et Financiers de Madagascar. Cette réunion, selon la DGI, rentre dans le cadre de la campagne de sensibilisation et d’information des entités touchées directement ou indirectement par les nouvelles dispositions fiscales. Le président de l’OECFM, Jaona Elie Rabearinalina n’a pas manqué de souligner l’importance de ce genre de rencontre. En effet, bon nombre d’entreprises pourraient être obligées de procéder à un changement de régime fiscal à partir de fin mars. « A cause du nombre insuffisant d’experts comptables en exercice sur l’ensemble du territoire national, ceux qui travaillent pour le compte des entreprises privées doivent être suffisamment informés sur les évolutions des textes sur la pratique comptable », souligne-t-il. Sachant que les experts comptables ont pour mission d’aider les entreprises dans la tenue de leur livre comptable et ils ont intérêt à maîtriser leur sujet.

Didier Rambelo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis

*