TwitterFacebook

Campagne électorale : Quid de l’autorité de régulation de la communication ?

La CENI attend la mise en place par le gouvernement de la structure chargée du contrôle de la communication pendant la campagne électorale. Cette commission envisage toutefois de prendre le relais au cas où le premier responsable ne confirme pas son avis avant la fin du mois

L’autorité nationale de régulation de la communication médiatisée(ANRCM) n’est toujours pas mise en place à seulement deux mois du début de la campagne électorale. Pourtant, le bon déroulement de cette campagne dépend en partie du travail des membres de cette ANRCM dont sa mise en place appartient au gouvernement. Face à ce suspens, la Commission électorale nationale indépendante(CENI) risque de se voir attribuer cette lourde tache selon son Vice-président, Thierry Rakotonarivo hier.

« La loi organique relative aux régimes générales des élections et du référendum prévoit que si le gouvernement n’arrive pas à mettre en place cette ANRCM, cette attribution revient automatiquement à la CENI. Nous attendons de ce fait la confirmation de la part du gouvernement mais si la tâche est attribuée aux membres de la CENI, notre responsabilité deviendrait de plus en plus lourde», a-t-il déclaré.

STRUCTURE

Pour Thierry Rakotonarivo, le problème serait lié aux débats autour de la loi qui régit la création de cette structure. Des personnes auraient demandé, selon lui, que la mise en place de l’ANRCM ne se fera pas par décret.  Craignant un éventuel échec du gouvernement, un responsable au sein du ministère de la Communication aurait selon le numéro 2 de la CENI demandé à cette commission de prendre le relais. Son vice-président à de ce fait annoncé que la CENI attend jusqu’à l’annonce de la liste officielle des candidats prévue vers la fin du mois avant de prendre par elle-même l’initiative de mettre en place l’ANRCM.

A noter que la mise en place de l’ANRCM est prévue dans l’article 116 de la loi organique sur le régime général des élections et des référendums. Ce même texte dispose également les tâches qui lui sont attribuées. Elle se charge par exemple d’assurer le respect de la règle d’équité et d’équilibre entre les candidats, mais aussi les options dans le traitement des activités de campagne électorale par le média public. Cette ANRCM est également le garant du respect des principes fondamentaux liés à la campagne électorale, tels que la neutralité de l’administration et l’impartialité du service public prévues dans l’article 57 du même texte.

TSILAVINY RANDRIAMANGA

8 commentaires

  1. Tsix Repondre

    Tsara tokoa ilay fametrahana lalàna. Amin’izay mantsy tsy manao toy ny fanaony inntsony ireo kandida. Mbola sarotra ho an’ireo zatra nanao ny teo aloha izao ny hampiatra ity lalàna vaovao ity.

  2. ANJA Repondre

    ANRCM, najoro mihintsy izany ity farany mba ho entina mifehy ireo tsy zatra maraka lalàna? Tsara tokoa ilay ezaka, ny fampiarana sy ny asa sisa no atao mafy.

  3. Harena Repondre

    Hitako ho hevitra mety mihitsy ny fananganana an’io amin’izay tsy sahirana ny CENI manao asa roa satria efa sady karakarainay ny fifidianna no mbola hanenjika ny amin’ny resaka serasera ihany koa izy, ka mba hampilamina izany fifidianna izany dia tsara tokoa raha tanterahina ity vina ity.

  4. Tonton Ja Repondre

    Ireo mpanararaotra sy mpihoa-pefy ary zatra mangalatra no hahazo tombony raha toa ka tsy voafaritra mazava ny lalàna mifehy ny fampielezan-kevitra. Mila mametraka lamina hanamafisana izany ny governemanta sy ny CENI na dia ho aro fanina fotsiny ihany aza!

  5. Andry Repondre

    Tsy tokony miandry sazy anie vao ho tonga saina ireo candidat ee. Anisany hijerena ny fahendrena izany ka tokony ho modely ianareo fa tsy ianareo indray no ampiseho endrika ratsy ho an’ny vahoaka.

  6. zandry Gasy Repondre

    ilaina tokoa ity lalàna ity mba hifihezana ireo kandida izay mitady hihoam-pefy satria ny tanjona dia hisin’ny fifidianana mangarahara sy milamina.

  7. tsirah Repondre

    Inona moa no tokny hiandrasan’ny CENI ny fanjakana intsony nefa efa napetraka taminy ny fandrindrana ny fifidianana mila tokony efa mipetraka tsara amin’ny laoniny daoly amin’izay ny zava-drehetra ry CENI fa tsy mila andraso andraso intsony aaaaa

  8. komi Repondre

    Tsara mihintsy izao fandraisana an-tanana izao mba hitovian’ny samy kandidat rehetra ary koa mba samy ho fehezin’ny lalàna avokoa. Amin’izao mba azo antoka tokoa ny fangaharahana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les elements en (*) sont requis